• 2017, année de la sucette

    2017, année de la sucette

    Poutine, (re) dresseur de torts…

     

    Il l’a dit

    Le rédacteur en chef de Paris-Match ne cache pas sa sympathie pour le gouvernement turc qu’il qualifie de démocratique, allant jusqu’à déclarer qu’Erdogan vaut bien Mitterrand et son « coup d’état permanent ». Les nombreux opposants emprisonnés, torturés ou tués par le pouvoir ottoman apprécieront la comparaison à leur juste valeur.

    Rappelons que les Kurdes – les seuls vrais héros anti-Daech – sont systématiquement massacrés par Erdogan, avec la complicité silencieuse de l’ONU et des principaux médias. C’est quand même dingue, cette mode pro-Poutine, pro Erdogan, pro-Trump qui envahit l’esprit de nos intellectuels ! Avec de tels soutiens philosophiques, les néo-dictateurs du XXIe siècle n’ont pas besoin de hackers.

     

    Sexe, mensonges et vidéo

    2017, année de la sucette

     

    46 milliards d’Euros de dividendes ont été distribués entre les pontes du CAC 40 au détriment de l’investissement, dont 55 % sont partis à l’étranger. Nous pouvons être fiers de notre patronat, car il a battu son record en 20 ans !
    Sapin fait les yeux doux au PDG du groupe américain Tesla, fabricant de voitures électriques, pour qu’il implante une usine en Alsace, ce qui créerait quelques dizaines d’emplois. Il ferait mieux de réunir nos industriels pour les inciter à développer une vraie concurrence française dans l’automobile du futur, ce qui créerait des milliers d’emplois et boosterait notre économie ! Gros ventre, petite vue.

     

    Le Charles de Gaulle – notre unique porte-avions – est en cale sèche pour une maintenance de 18 mois. Merci aux belligérants de ne pas attaquer la France pendant cette période.

     

    Mariani remet le couvert

     

    2017, année de la sucette

    … alors moi aussi ! (dessin paru en avril après son premier voyage en Syrie). Ce soutien de Fillon a osé faire des salamaleks au bourreau de la Syrie « au nom du peuple français » ! Et bien moi je décrète – au nom de mon cul – que ce député LR est un pompe-dard...

     

    2017, année de la sucette

    Un jeune fumeur n’a pas peur de mourir, puisqu’il a l’éternité devant lui. Un jeune djihadiste n’a pas peur de mourir, puisqu’il est déjà mort et ses victimes aussi. Nihilisme ? Non. Néantisme.

     

    Il l’a dit
    Le prélat du Pape à Simon de Montfort au siège de Béziers, lors de la guerre des albigeois : « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens ». Béziers, Alep, Mossoul, etc. C’est toujours Dieu qui tranche. Dans le vif, de préférence…

     

    L’échiquier du Mal
    (cherchez l’intrus…)

    2017, année de la sucetteOn compte une centaine de tribunaux islamistes en Grande Bretagne destinés à recadrer les épouses musulmanes rétives au fameux proverbe arabe « Si tu ne sais pas pourquoi tu bats ta femme, – elle – elle le sait ». Une verrue libérale et communautariste typiquement anglo-saxonne qui peut être combattue par l’humour, comme s’y attache avec brio la série vidéo « Daech housewifes ». Cette satire hygiénique a évidemment fait scandale dans les milieux conservateurs, toujours prompts à défendre des valeurs d’outre-tombe, comme le respect dû aux religions. Nikab ta mère, t’auras des petits frères djihadistes !

     

    Avantages collatéraux
    Afin de l’aider à se remettre des dégâts causés par l’élimination des frères Kouachi, l’imprimeur Catalano a bénéficié de l’honneur républicain ainsi que de la commande des bons vœux de l’Elysée. Une façon bienséante de sortir de la Daech…

     

    MACRON :
    Cherchez la femme…

    2017, année de la sucette

    2017, année de la sucette

    2017, année de la sucette

    2017, année de la sucette

    2017, année de la sucette

    2017, année de la sucette

    Mes excuses à Reiser pour cet hommage à l’envers de son gros dégueulasse.

    Selon JL Beaucarnot, auteur de Le dico des politiques, le nom de Macron viendrait soit du picard maqueron (souteneur), soit du hollandais makelaer (courtier). Comme quoi, on ne se refait pas…
    Toujours est-il que la seule chose originale qu’ait vraiment inventée le patron d’En marche ! c’est une nouvelle lutte des classes : celle des jeunes élites branchées fric contre tous ceux qui ne maîtrisent pas le langage banco-binaire, savoir les vieux et les pauvres. L’ennui pour lui, c’est que ces deux catégories sont majoritaires en France…

     

    2017, année de la sucette

    Hollande juge que son ancien premier ministre mène une campagne brouillonne, alors qu’il scandait à l’envi « être prêt ». Même son nième nouveau slogan subit les critiques de Ségolène Royal qui y voit un mauvais plagiat du sien en 2007. C’est à se demander quel poids lourd du PS soutient encore Valls. Quand on a été craint pendant des années, c’est dur ensuite de se faire aimer des mêmes. Masochistes exceptés.

     

    Elle l’a dit
    Bettina Ghio, spécialiste étrangère de la langue française : « Le rap, c’est la nouvelle littérature. » Vaut mieux pas qu’elle croise Yann Moix !

     

    2017, année de la sucette

    Calculs électoraux
    La campagne présidentielle de gauche est schizophrène ! Si deux camps s’affrontent – la gauche libérale et la gauche libertaire – les combats sont menés en double, l’un officiel (la primaire de la gauche), l’autre officieux avec Mélenchon et Macron. Deux idéologies gâchées par l’ambition d’aventuriers qui ne pensent qu’à leur carrière, parce qu’ils sont encore jeunes (sauf Mélenchon). Les premiers entrés en lice ne sont-ils pas de facto plus légitimes que ceux qui s’alignent en rang d’oignon au dernier moment ?

    Deux cas de figure se présentent :
    - si Montebourg ou Hamon l’emporte, Mélenchon ne se ralliera pas à lui – tout ça pour ça ? – alors que les socio-libéraux de Valls et Peillon iront sans doute gonfler les scores de Macron, d’autant plus fort face à deux gauches de la gauche divisées.
    - si Valls gagne, Macron sera fragilisé par cette concurrence d’appareil, tandis que les déçus de Montebourg et Hamon seront tentés de rejoindre Mélenchon, champion quasi naturel des déçus de l’Hollandisme.
    Il serait donc profitable pour les adeptes de la France insoumise d’aller à la primaire voter Valls pour écarter Manuel. Sauf que… leur leader leur demande de boycotter le scrutin. Vont-ils l’écouter et croire que leur mouvement seul suffira à faire la différence ? Parce que dans ce solde d’hiver, deux pour le prix d’un, ça fait zéro !

     

    2017, année de la sucette

    On mesure, dit-on, le degré démocratique d’un pays à la place qu’il donne à la femme. Encore faut-il qu’elle ne loupe pas son créneau.

     

    Il l’a dit
    Yann Moix (encore lui), n’a de cesse de crier à « l’antimitisme » de notre société qui préfère accorder une page Wikipedia à chaque terroriste mais aucune à ses victimes. Une société bonne à jeter, parce que bouffée aux mites ?

     

    Le film sur Dalida devrait faire un tabac dans la communauté gay. On y apprend que la grande saucisse de la variété française devait d’abord s’appeler Olida, mais le nom avait déjà été déposé.

     

    A bientôt (peut-être)…

    > Inscrivez-vous* à la newsletter pour être automatiquement averti par mail de la prochaine salve de dessins de presse.
    > Découvrez aussi Squaricatures, le témoignage BD d’un combat syndical…
    > Enfin n’hésitez pas à voir ou revoir les articles précédents (des centaines de dessins & billets depuis presque 4 ans d’existence !)

    * Confidentialité garantie : votre adresse mèl sert exclusivement à la newsletter, n’est transmise à aucun tiers sous quel prétexte que ce soit & peut toujours être retirée de la liste sur simple clic de votre part.

    Dessins & textes protégés par le droit d’auteur – © Java.
    Certains dessins sont publiés en avant-première sur mon compte Twitter : @Java_Monlevade

    « Déjà vuPhi et défis »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :