• Brexit

    Le Royaume-Uni
    a du mal à se retirer

    Brexit

     

    Divorce à l’anglaise

    Le résultat du référendum en faveur du Brexit a étonné jusqu’à ceux qui l’avaient promu – mais pas anticipé, au point qu’ils furent démunis du moindre plan B, allant jusqu’à renier leurs promesses aussitôt après ! C’est dire avec quelle gravité et quelle conviction ils ont mené campagne. Une campagne abjecte contre l’immigration, relayée par une presse de caniveau et gobée par une population débilitée par des années d’exclusion et de mépris. Un mépris de la part d’élites déboussolées qui a perduré sous la forme de condescendance outrée. It’s not possible ! Le peuple a voté n’importe quoi. Il agit par émotion et non par raison, argue-t-on, à chaque fois qu’on lui demande une réponse simple à une question compliquée… Comme en 2005 en France. Il faut donc réparer cette erreur au plus vite ! Et que je pétitionne, et que je manifeste pour un nouveau plébiscite, et que je freine des quatre fers pour ne pas envoyer la fameuse lettre de divorce, etc. Le pays se rend compte de sa grosse connerie. Même les gagnants n’osent pas assumer. Et pour cause !

     

    DEVINETTE
    Lequel des deux est Polonais ?

    Brexit

    Solution
    Cela dépend du pays où l'on se trouve :
    Angleterre ou Pologne.

     

    Car le Royaume-Uni ne l’est plus : citadins contre campagnards, jeunes contre vieux, anglais contre écossais (et irlandais), élites contre illettrés, racistes contre résidents étrangers, parlementaires contre électeurs… Anarchy in the UK, chantaient les Sex-Pistols.

    Côté France, on profite du désarroi pour redorer son blason : Hollande s’autoproclame chef de file et appelle au sursaut européen (Angela n’a plus qu’à suivre !) Sarkozy, champion des allégations fausses, dénonce l’ineptie de normes européennes pourtant inexistantes (que ce soit la courbure du concombre en France ou celle de la banane pointée par le pitoyable Boris Johnson). Les barons de la droite ajoutent à la sarkophonie en faisant des sauts de cabri : il faut bousculer l’échiquier européen ! (lequel a mis cinquante ans à se mettre en place). Là, tout de suite, car ça urge : les populismes sont en train de l’emporter sur le continent ! Postures irréfléchies, gesticulations d’arrivistes, logorrhées politiciennes… Pouah !

    Sarko et la courbure
    du concombre

    Brexit

    En Europe enfin, a-t-on bien compris le message : moins de technocratie et plus de politique ? La solution qui devrait se profiler : une Europe resserrée des nations (puisque celle des régions est rejetée par les peuples) restant autonomes sur les questions d’identité culturelle (ex. la laïcité en France) et d’éducation, mais solidaires sur celles concernant la sécurité, le social et l’économie. De toute façon, on n’a pas le choix pour affronter Chine, Russie et consorts. Comme l’union fait la force (devise de la Belgique), l’Angleterre négocie déjà un statut privilégié pour réintégrer cette ex ou future Europe, un pied dedans, un pied dehors comme celui de la Norvège. Sauf qu’à Bruxelles, on ne veut plus être la dupe des rosbifs de l’époque Thatcher. S’il faut recommencer à cinq ou six pays – mais sans le Luxembourg (paradis fiscal) et les Pays-Bas (trop fachos), pourtant fondateurs – voilà qui va demander un sacré courage politique à nos futurs élus. Quant aux Hollande, Sarkozy, Merkel, Junker, etc., qu’ils disparaissent avec l’Europe v.1.
    Ainsi que l’a montré Cameron, ce n’est pas aux fossoyeurs de creuser de nouvelles fondations.

     

    Brexit

    A bientôt peut-être…

    > Inscrivez-vous* à la newsletter pour être automatiquement averti par mail de la prochaine salve de dessins de presse.
    > Découvrez aussi Squaricatures, le témoignage BD d’un combat syndical…
    > Enfin n’hésitez pas à voir ou revoir les articles précédents (des centaines de dessins & billets en 3 ans !)

    * Confidentialité garantie : votre adresse mèl sert exclusivement à la newsletter, n’est transmise à aucun tiers sous quel prétexte que ce soit & peut toujours être retirée de la liste sur un simple clic de votre part.

    Dessins & textes protégés par le droit d’auteur – © Java.
    Certains dessins sont publiés en avant-première sur mon compte Twitter : @Java_Monlevade

    « Omar m'a tuerLoups et Garou »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :