• Caca blues

    A chacun sa merde !

    Caca blues

     

    Caca blues

    A l’instar de Margaret Thatcher et son fameux « I want my money back », David Cameron s’est fait élire en crachant sur l’Europe, ce continent dont l’Angleterre ne s’est jamais sentie solidaire. En promettant un referendum sur le Brexit, il s’est tiré une balle dans le pied, car il en sait les conséquences néfastes pour son pays. Ce qui ne l’a pas empêché d’imposer à Bruxelles un accord encore plus favorable pour satisfaire ses contempteurs et rattraper sa bourde. Le chantage a fonctionné et en plus il faut l’aider à faire passer la pilule à ses concitoyens ! C’est un peu fort en thé, cette fois-ci. L’Angleterre mériterait d’obtenir son Brexit afin que l’Europe se resserre sur ses pays fondateurs et réalise enfin son destin fédérateur. Stay home, suckers !

    Caca blues

     
    Quant à Jean-Guy Talamoni, le Président de la région corse, je crois qu’il s’énerve contre les étrangers à force d’entendre son épicier arabe lui dire : « Talamoni sur dix euros ? »

     

    Le Ayrault 2 Hollande

    Caca blues

    Lambert Wilson imite Yves Montand à la perfection : même tessiture, même ambitus dans la voix, même mimique scénique, même élégance naturelle. Mais alors, pourquoi acheter la copie quand on peut avoir l’original (comme dirait Marine) ?

     

    Sacré Fabius !

    Caca blues

     

    Serge Aurier a été mis à pied parce qu’il a traité (entre autres) son coach de fiotte. S’il l’avait traité de rosette sans pétales, d’enfileur de perles noires, de gitonneuse ou de branloute, il n’aurait eu rien à craindre, puisque ces termes sont inédits donc blancs de toute jurisprudence. C’est l’avantage d’inventer ses propres insultes : on ne risque rien. Mais tout le monde n’a pas le talent d’un Frédéric Dard…

     

    Caca bluesFillon vous le dira sans sourciller : l’ancienne carpette de Sarko ne peut que rester circonflexe vis-à-vis de la réforme de l’orthographe…
    Cela dit, cette réforme est crétine : ce n’est pas aux grabataires de l’Académie de simplifier notre belle (parce que complexe) langue, mais à ses usagers : le peuple francophone. C’est ainsi que s’enrichit et progresse une langue dite vivante. Leur rôle devrait se cantonner à la défendre par le haut, notamment contre l’invasion de termes anglais inutiles pour ne pas dire destructeurs. En invitant notamment le CSA à en interdire l’usage dans les publicités, les journaux, les marques commerciales… Un pays qui renie sa propre langue est un pays qui meurt. Et dire que les Québécois et les Africains ont des leçons de français à nous revendre ! Honte à nous. Il n’y a pas que la Marseillaise et le drapeau tricolore à brandir ; il y a aussi et surtout notre bon vieux françois, que diantre ! N’oublions pas que si les anglais ne parlent plus comme nous depuis le Moyen-Âge, c’est uniquement parce que la peste noire a décimé la moitié des professeurs de français dévoués à la noblesse anglaise, tant et si bien que cette dernière dut se rabattre sur des clercs ne maîtrisant que la vulgate des bas fonds de Londres : l’engliche. Rien que pour ça, hein ! Comme dirait BB : aïe phoque les rosbifs ! Et ces vieux schnocks d’académiciens !

     

    Cours de géographie :
    le choc de simplification

    Caca blues

    La loi pour la protection de la nation (c’est l’euphémisme réducteur censé désigner la déchéance de nationalité – comme si elle pouvait protéger la nation !) a été votée par 50 % du PS, 50 % des LR et rejetée par 100 % du FN (100 % y étaient favorables AVANT le vote !). Quel sens nos politiques nous envoient-ils sinon celui de calculs politicards au détriment d’un minimum de conviction et de principes idéologiques ?

     

    Caca bluesVous avez du feu ? Pour redresser la France, rien de tel qu’une main FN dans un gant PS ! En plus des réformes sociétales dignes d’un gouvernement lepéniste, le détricotage du code du travail ringardise le slogan sarkoziste « travailler plus pour gagner plus » ; avec Hollande, on a désormais « travailler plus pour gagner moins ». Quel progrès social ! Et avec quelle morgue ces cols blancs émargeant à plusieurs milliers d’euros mensuels nous enseignent à nous pauvres ignares (c.-à-d. pauvres ET ignares) que c’est la seule façon de résister à la mondialisation. Eux, par contre, n’en ont rien à craindre. Vous avez du feu ? Désolé, je ne fume pas. Moi non plus, c’est pour me chauffer. A blanc.

     

    Sarkozy
    re-remis en examen

    Caca blues

    Sarkozy l’a claironné à hue et à dia pour son engagement dans la primaire : « Tout dire avant pour tout faire après. » L’ennui, c’est que notre hongre de la langue française a cru bon de rajouter : « Tout ce qui n’aura pas été dit ne sera pas fait. » Donc si j’ai bien compris, s’il n’a pas été dit qu’il fera ce qu’on attend de lui, c’est qu’il ne le fera pas. Là au moins, c’est sûr, je le crois.

     

    Le burn out,
    maladie professionnelle ?

    Caca blues

     

    Souleymane est en arrêt maladie depuis deux ans pour dépression nerveuse depuis que les supporters de Chelsea lui ont refusé l’accès au métro en invoquant ouvertement leur racisme à son égard. Selon moi, il devrait profiter de sa convalescence pour écrire un livre édifiant sur son drame afin-que-ça-ne-se-reproduise-plus. Je plains tous ceux qui n’ont pas la chance de faire partie d’une minorité visible qui puisse faire valoir leurs droits à l’indifférence.
    A propos de dépression, je vous renvois (à nouveau) vers ces deux planches que j’ai réalisées pour illustrer mon combat syndical sur ce sujet :
    Burn out & Turn out

    Merci à toutes celles et ceux qui prennent le temps de m’envoyer un commentaire. Il permet de détourner de ma tempe le canon de mon Beretta.

    A bientôt peut-être…

    > Inscrivez-vous* à la newsletter pour être automatiquement averti par mail de la prochaine salve de dessins de presse (des centaines publiés en 3 ans !)
    > Découvrez aussi Squaricatures, le témoignage BD d’un combat syndical…

    * Confidentialité garantie : votre adresse mèl sert exclusivement à la newsletter, n’est transmise à aucun tiers sous quel prétexte que ce soit & peut toujours être retirée de la liste sur simple clic de votre part.
      

    « Quand la sauvagerie...Spécial primaires »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :