• L'effet haine

    Chaque lundi, l’Obus épicé pimente le cul de l’actu.


     

    DILEMME NATIONAL

    L'effet haine

     

     

    L'effet haine

    Le FN fait un carton dans les zones rurales parce que les péquenots se sentiraient oubliés. Des péquenots ? Je croyais qu’il n’y en avait plus en France…

     

    L'effet haine

    Dessin dédié à Martine en mémoire de Ludo…

     

    Quels racistes sommes-nous ou pas ?

    Selon une étude menée par l’université de Würst à Chipolata (Marineland), les gens peuvent être réparties en cinq catégories selon leur attitude face au racisme.
    La première regroupe les racistes purs et durs qui le revendiquent sans vergogne. Ce sont les plus intéressants, donc les plus étudiés. Aussi, passons…
    Les seconds sont racistes mais ont des scrupules à l’être. Ils sont naturellement les plus nombreux car leur démarche colle au parangon de l’évolution. Les spécialistes en éthologie ont en effet démontré que la nature de l’homme le porte instinctivement à se méfier de toute créature étrangère, susceptible de représenter un danger pour lui. Il est donc normal d’être raciste quand on laisse son cerveau droit commander ses actes. Mais l’homme est surtout un être social et intelligent, qui a su développer son cerveau gauche – centre de la raison – pour combattre culturellement cette propension asociale et contraire au renouvellement des gènes. C’est pourquoi le racisme est devenu – récemment – un tabou, au même titre que l’inceste, ancré dans notre culture depuis plus longtemps. Mais il suffit d’un relâchement doctrinal pour faire sauter ce verrou encore trop faible et se laisser submerger par ce vieux fond jurassique (maurassique ?) qui caractérise notre bulbe reptilien. Il en est de même avec la peine de mort, progrès humaniste qui recule dès qu’on substitue l’émotion à la réflexion. Chassez le naturel, il revient au galop. Ces gens là se sentent d’autant moins coupables que des élites intellectuelles dédiabolisent leur scrupules racistes en s’appuyant sur leur cerveau gauche. Ils se sentent ainsi libérés d’une pression qui les faisait taire face à l’intelligence générale. Désormais, celle-ci peut aussi se ranger dans leur camp et justifier leurs penchants.
    La troisième catégorie rassemble les personnes convaincues que l’antiracisme est devenue la norme, nonobstant des exceptions – puisqu’elles confirment la règle. Humanistes sincères, ils ont (trop) confiance en l’homme au point de baisser la garde. Et sont prêts à croire les propos arrondis de l’extrême droite, qui ne peut qu’aller dans le sens de l’Histoire : celui du progrès social. Ils prêtent aux anciens racistes le droit de changer positivement. Des aveugles qui jettent leur canne blanche…
    La quatrième partie est composée des antiracistes qui se sont fait une raison (!) du racisme, qu’ils jugent comme une plaie inéluctable mais réductible, comme l’est le crime ou l’erreur humaine… Ils adoptent le même comportement que les habitants de San Francisco, certains que la faille de San Andreas s’ouvrira, sans que cela les empêche de vivre dessus. Il faut bien mourir un jour. Ne pas ajouter du mal au mal en y pensant…
    La dernière tranche concerne les antiracistes militants, persuadés que la liberté et l’humanisme nécessitent des combats de tous les jours, parce qu’ils pensent à bon escient que la chair est faible. Il suffit en effet d’un rien pour qu’on redevienne cannibale.

    Un bon arabe est un arabe maure. Un raciste le dit. Un maghrébin l’écrit.

     

    Valls félicite Netanahyou
    pour sa réélection

    L'effet haine

     

     

    L’immunité de
    Balkany levée

    L'effet haine

     

     

    Bébés congelés :
    les industriels s’adaptent…

    L'effet haine

     

     

    L'effet haine

     

     

    C’était la semaine de la langue française. L’occasion de (re)découvrir la dictée impossible, piège savoureux de l’homonymie !

    A lundi prochain !

    > Inscrivez-vous* à la newsletter pour être automatiquement averti par mail de la prochaine salve de brèves & dessins.

    > Découvrez aussi Squaricatures et Short Edition.

    * Confidentialité garantie : votre adresse mèl sert exclusivement à la newsletter, n’est transmise à aucun tiers sous quel prétexte que ce soit & peut toujours être retirée de la liste sur simple clic de votre part.

     

    « Funeste semaineCrash info »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :