• Premier tir de l'obus épicé

    Voici le tout premier tir de l'obus épicé,

    le blogazine qui pimente le cul de l'actualité !

     

    Des cardinaux ont décalotté en privé leur sérénissime membre pour goûter aux joies de la laïcité. Après Vatileaks, ce fut pour Benoît XVI la goutte de trop qui fit déborder le Saint-Siège. Il se décalotta à son tour, mais pour tirer sa révérence ; une sorte de coming out de l’impuissance. Puisqu’il a eu le courage de fuir ces turpitudes, souhaitons-lui une retraite méritée et espérons  qu’avec l’érection d’un nouveau pape, ce sera le prépuce à une nouvelle ère qui se révèlera moins pontifécale...

     

    Le scandale de la malbouffe me rappelle une histoire drôle, celle du type qui va consulter son médecin pour un problème de transit :

    – Docteur, quand je bouffe des raviolis, je chie des raviolis ; quand je bouffe un steak, je chie un steak ; quand je bouffe des pommes, je chie des pommes, et ainsi de suite... Vous pouvez quelque chose pour moi ?

    – Non, désolé, je ne connais aucun traitement pour ça...

    – Mon Dieu ! Mais que dois-je faire, alors ?

    – Ben... Je ne vois qu’une solution : mangez de la merde...

     A propos de merde : la bouse des bovidés, ruminants et autres herbivores est tellement écolo que des peuples s’en servent comme combustible ou comme isolant. Quant au fumier de cheval – hennis soit qui mal y pense ! – c’est un excellent engrais naturel. Par contre, essayez donc de booster vos plants de tomates avec votre propre caca ; vous les niquerez en moins de deux ! Voilà qui en dit long sur ce que notre corps ingère avant de le recycler...

    Bravi ! Bravissimi ! En mettant en scène qui, un bouffon, qui un fanfaron, les élections italiennes ont fait entrer la Commedia dell’arte dans la politique. Un coup de botte dans les roustons de la rigueur et de la crise. Las ! Le rideau va vite tomber sur cette farce et la vie de tous les jours reprendre sa marche prosaïque, entravée par son résultat électoral...

     A bientôt !

    Java Monlevade.

    Enterrés, mais toujours vivants... »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Romulus le Liquéfi
    Mardi 5 Mars 2013 à 18:57

    Madre de Dios, gringo de Monlevade, tou n'as pas changé ! Vivement lé nouméro dos.

     

    2
    ilhameziane
    Dimanche 10 Mars 2013 à 11:30
    Je vois pour mon plus grand plaisir que tu n'as rien perdu de ta verge satirique.
    J'attends la suite avec impatience
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :