• Sex geeks

    Une fillette virtuelle
    fait le bonheur de 20 000 geeks

    Sex geeks

    Sex geeks

     

    Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’opération consistant à piéger les pédophiles du Net pas net aura fait explosé les compteurs. Mais ensuite : peut-on être condamné parce qu’on s’est secoué la nouille devant un artefact à la tronche binaire plutôt que devant une authentique Lolita qui fait sa Miss Sunshine sur la toile ? En fait, le vrai danger, ne serait-pas que cet exploit numérique fasse naître des vocations dans nos chères têtes blondes... Ouh la ! Vite, le Sénat à la rescousse !

    Le Sénat, justement. Il paraît que les sages de cette honorable chambre peinent à justifier leurs appointements de ministre. En somme, ils n’en branlent pas une (même pas la leur –  faute à la prostate ?) ; ils ne servent à rien (leurs avis sont consultatifs comme les pages jaunes) ; leur arrière-train de vie pèse sur les dépenses publiques (autant d’anus artificiels qui agrandissent le trou de la Sécurité sociale...) ; et ils ne sortent du silence de leur vénérable sieste que pour nous soumettre des questions ô combien cruciales comme celle de la prostitution sexuelle. Je précise « sexuelle », parce que pour ce qui est de la prostitution « politique »...

    Tweeter introduit en Bourse. Aussitôt, les plus grosses banques ont raflé toutes les actions pour les revendre le lendemain le double du prix à leurs clients. 100 % de profit en un jour ! On est bien loin des 5 % suavement offerts par Fortunéo à tous ceux qui aiment leur banquier. Viagra pour les uns, vaseline pour les autres....

    L’ex roi des Wallo-Flamands proteste contre la diminution de sa rente qui devient désormais une simple retraite de 900 000 € par an. Ce qu’il y a de bien avec une histoire belge, c’est qu’il n’y a jamais besoin d’en rajouter.

    Une militante d’origine algérienne quitte le FN parce qu’elle y aurait entendu des propos racistes. M’enfin... Elle savait pourtant que c’est le premier parti de France !

    L’affaire Taubira fait couler beaucoup d’ancres. Comme ça, le navire France reste à quai...

    Eco-taxe : à gauche comme à droite, c’est blanc bonnet et bonnet rouge.

    L’appel à la grève de lycéens contre l’expulsion d’immigrés scolarisés tourne court. Bloquer l’entrée des établissements avec des poubelles est une bonne idée à condition que les services de voierie fassent grève – eux-aussi... Comme ils passent en général avant 6h du matin, heure à laquelle l’ado boutonneux émerge difficilement de son coma turgescent, c’est pas avec des barricades munies de roulettes et remplies de canettes Coca que les rues de Paris seront bloquées...

    Sex geeks

    Enfin, puisque ce post est plus pan-pan cucul que pipi caca, découvrez Echos d’amour, un « peau-aime » sang pur sang grivois sur :

    http://short-edition.com/oeuvre/poetik/echos-d-amour

    Ce prout de haute volée métrique (sizains hexa syllabiques à rimes couronnées de prosodie classique – sans hiatus ni apocopes...) concourt pour le prix Hiver 2014 de Short-édition. Vos votes sont les bienvenus (chatouilleux de l’astérisque rose s’abstenir...). Manque plus qu’un Dubout pour l’illustrer...

    Tous les lundis, l’Obus épicé tire une salve pimentée dans le cul de l’actu.

    A lundi prochain, donc !

    « Liaisons dangereusesOtages & Cie »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :