• Brignoles a chaud aux fesses

    Brignoles a chaud aux fesses

     La France s’enflamme pour Brignoles

    Brignoles : ah lala, quel pétard ! Le FN remporte des élections locales dans le trou du cul de la France et le landernau politico-médiatique fait tout un pataquès pour un simple prout national. Même si ça ne sent pas la rose, y a pas le feu au lac, comme dirait mon banquier suisse.

    Brignoles a chaud aux fesses

    Décidément, la flamme du FN m’inspire ! Je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux pas m’empêcher de l’associer à la bouillabaisse PS qui mijote à Marseille. De même que Valls est l’objet d’une cabale, la Ségolène des quartiers Nord reçoit un feu nourri des barons locaux du PS. Sur la rive opposée, après l’UMPS de Marine, voici le PSFN, selon Copé. Manque plus que le FNUMP... Allez hop, on mélange tout ! A chacun sa sauce, plus aigre que douce. Miam.

    La pollution a été classée comme cancérigène par l’OMS, qui considère que l’air qu’on respire sur terre est dangereux pour la santé. Où que l’on soit. Alors, vous savez quoi ? Remettez-vous à la cigarette... Alea jacta est.

    Les buralistes font les choses à l’envers : à force de se faire braquer, ils deviennent banquiers ! Quant aux urgentistes, en plus de leur doctorat, il leur faut désormais un diplôme de chercheur... en lits d’hôpital. Qui a dit que la France n’était pas créative ?

    Le premier prix de la parité hommes / femmes a été décerné par Najat Vallaud-Belkacem à Orange. Pas de quoi pavoiser, puisque le dernier record battu par l’opérateur téléphonique consistait dans le nombre de salariés qui se sont suicidés. Comme il s’agissait principalement d’hommes, la proportion de femmes s’en est trouvée ipso facto relevée. CQFD.

    Brignoles a chaud aux fesses

    Le gouvernement inaugure la première journée nationale contre le gaspillage alimentaire, lequel suffirait à nourrir la planète. La solution est pourtant simple : de la même manière que nous nous débarrassons de nos déchets industriels en Inde, envoyons directement nos poubelles en Roumanie ; ça évitera aux Rom de venir fouiller les nôtres chez nous. On sait très bien qu’il n’y a qu’une façon efficace d’endiguer l’immigration : c’est d’aider les peuples concernés dans leur propre pays. C’est ça, l’économie solidaire...

    Pour ses flashs infos sur le temps qu’il fera en 2014, le groupe France Télévisions (entreprise publique) fera appel à une société anglaise (entreprise privée) à la place de Météo France (entreprise publique). Bonjour l’exemple ! Comme le soleil après la pluie, c’était prévisible : made in France est un mot anglais qui nous est cher, trop cher...

    Brignoles a chaud aux fessesParce qu’il est à la tête d’une machine administrative qui a envoyé valser une petite ritale déguisée en kosovare, le ministre de l’intérieur se fait incendier par ses propres coreligionnaires. C’est la première fois qu’on voit un ministre de l’intérieur dézingué... de l’intérieur ! Peillon, Désir et autres ténors de la gauche, mous du sguègue, manchots du bas ventre, siffleurs de castagnettes, baveux de la trompe, lécheurs à la ligne, proctologues du gosier, tous jaloux de son insolente popularité, se sont relayés avec délectation pour lui donner des leçons de morale sociale. Bartolone, grand prêtre du temple des lois, vitupère celui même qui les applique ! Mélenchon joue à la grosse Bertha en plaçant Valls à la droite de Marine, faisant ainsi des français de parfaits fachos (70 % favorables à l’un, 30 % à l’autre, soit 100 %) ! En fait, ce qu’ils lui reprochent tous à Valls, c’est d’être le seul ministre du gouvernement dont la politique soit la plus adroite ; ça se comprend, avec une gauche aussi gauche...

     

    Avec l’affaire Leonarda, Hollande nous fait un remake des Misérables : la fillette s’appelle en fait Cosette, qu’un certain Jean Valjean (lui), un proscrit au grand cœur qui s’est fait élire, veut arracher des griffes de ses parents, les Thénardier. Victor Hugo comme recours politique...

    Selon une récente étude européenne, les Français seraient des cancres en lecture et en maths. Pour savoir où vous en êtes vous-mêmes, rien de tel qu’une petite dictée. Avec ses trois phrases, celle-ci dure moins de deux minutes – montre en mains ! Et sans avoir la complexité des dictées de Pivot (elle est à la portée de tout le monde), elle n’en est pas moins un casse-tête surprenant, je vous le promets ! Pour y accéder, cliquer sur le menu de gauche > rubrique Mots de tête > La dictée impossible. Solution lundi prochain pour les cancres las.

    Tous les lundis, l’Obus épicé tire une salve pimentée dans le cul de l’actu.
    A lundi prochain, donc !

    « La baffe du FNBallon lourd, ballon léger »

  • Commentaires

    1
    L'Olivier Verdoyant
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 16:12

    Toujours drôle et bien documenté, vif et incisif, autant les coups de crayon que les coups de pieds aux culs (sauf nos poubelles chez les Rom pour leur éviter de venir fouiller dans les nôtres - dur ! ).

    LOV

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :